Archives par mot-clé : conférence semaino

26 MARS 2018 : 14h-16h : séance 7 du Séminaire SÊMAINÔ III (Husserl)(Lille, 2017-2018)

La séance 7 du séminaire :

Depuis les Modernes. Ontologies et phénoménologie des signes

aura lieu lundi 26/03/2018, STL, salle de séminaire (B1.663), 14h-16h

Pierre-Jean Renaudie (Université Lyon III), “Réalisme sémantique et indexicalité phénoménologique »

La théorie de la signification présentée dans les Recherches Logiques engage la conjonction de deux thèses fondamentales que Husserl articule l’une à l’autre de façon originale : d’un côté, il s’agit d’accorder une très forte autonomie aux significations, en tant qu’unités idéales, à l’égard des actes du signifier ; mais cette autonomie de la signification ne remet nullement en question le rapport phénoménologique fondamental qu’entretiennent les actes du signifier à l’égard des actes intuitifs, seuls susceptibles de leur apporter (ou non) un remplissement, et de conférer ainsi aux significations une valeur de vérité déterminée. Signifier, en d’autres termes, c’est faire usage de significations idéales en s’inscrivant dans la perspective d’un remplissement intuitif possible. L’articulation de ces deux thèses définit les coordonnées du « réalisme sémantique » propre aux Recherches Logiques, reposant à la fois sur une défense de l’idéalité des significations et sur une théorie de la vérité fondée sur le concept phénoménologique de remplissement. C’est la raison pour laquelle on a aussi bien pu célébrer cette théorie en y découvrant un effort sans précédent pour marquer l’irréductibilité de la signification à l’intuition (Derrida) que la critiquer en y retrouvant l’empreinte délétère d’une théorie de la vérité comme adéquation (Brisart).

Or, dans un cas comme dans l’autre, cette conception de la signification semble difficilement s’accommoder du cas, pourtant central, des significations indexicales, c’est-à-dire des significations qui mettent en œuvre une référence inéliminable au contexte d’effectuation des actes du signifier. D’une part en effet, ce type de significations engage une part inéliminable d’indication qui semble remettre en question la pureté de l’expression de signification et l’autonomie de la signification exprimée. D’autre part, l’intelligibilité des significations indexicales semble requérir un remplissement non pas seulement possible, mais effectif : elles ne semblent pouvoir faire sens que dans la mesure où elles sont en quelque sorte déjà remplies.

Toute la question est de se demander si ces difficultés indiquent des limites indépassables de la théorie de la signification des Recherches Logiques, comme Husserl semble lui-même l’avoir pensé quelques années après leur parution. Le but de cette séance du séminaire sera de proposer une lecture de la 1ère Recherche permettant de donner un sens et une valeur positive à la conception de l’indexicalité que Husserl y développe. Nous nous appuierons à cet égard sur l’analyse de l’indexical auquel Husserl reconnait un privilège manifeste dans son traitement de l’indexicalité, à savoir le pronom de la première personne, et nous essayerons de montrer en quoi son analyse doit nous amener à relativiser le rôle que joue la question du remplissement à l’intérieur de la théorie husserlienne de la signification.

 

29 JANVIER 2018 : 10h-12h : séance 5 du Séminaire SÊMAINÔ III (Husserl)(Lille, 2017-2018)

La séance 5 du séminaire :

Depuis les Modernes. Ontologies et phénoménologie des signes

aura lieu lundi 29/01/2018, STL, salle de séminaire (B1.663), 10h-12h

Guillaume Fréchette (Universität Salzburg), “Husserl, les indexicaux et les démonstratifs”

Dans ce qui suit, je discute des différentes stratégies proposées par Husserl pour rendre compte de la signification des expressions indexicales et démonstratives dans le contexte d’une théorie phénoménologique de la signification. J’esquisse d’abord deux versions d’une telle théorie générale de la signification, celles proposées par Husserl en 1901 et en 1908 et je montre en quoi les significations indexicales et démonstratives posent problème pour ces deux versions de la théorie. Je discute ensuite des différentes interprétations de la théorie husserlienne des indexicaux et des démonstratifs proposées dans la littérature secondaire, notamment celles de Mulligan et Smith (1986), Føllesdal (1969) et Smith et MacIntyre (1982). Je termine en suggérant que les difficultés soulevées par ces expressions pour les deux versions de la théorie phénoménologique de la signification invitent à peuvent être contournées en mettant à profit certains outils développés dans la tradition austro-allemande, notamment par Marty.

9 OCTOBRE 2017 : 14h-16h : séance 2 du Séminaire SÊMAINÔ III (Husserl)(Lille, 2017-2018)

La séance 2 du séminaire :

Depuis les Modernes. Ontologies et phénoménologie des signes

aura lieu lundi 09/10/2017, STL, salle de séminaire (B1.663), 14h-16h

Thomas Byrne (KU Leuven/Husserl Archives), “On the signification of gestures in Husserl’s Logical Investigations« 

This talk elucidates Husserl’s theory of signification, as he presents it in his 1901Logical Investigations, and reveals how he understands the signitive function of gestures from within that system. We begin by examining his fundamental distinction between indicative and expressive signs. We study Husserl’s definition of indicative signs as signs that are real and signify the reality of the signified. Focus is given to his counterintuitive descriptions of perceptual experiences as involving an indicative element. We then examine his understanding of expressive signs as those that need not be real, possess an isomorphic structure to their meanings and signified objects, and are given meaning by consciousness. It can then be demonstrated why Husserl defines gestures as indicative signs. In the conclusion, we provide some critical remarks.

2 OCTOBRE 2017 : 14h-16h : séance 1 du Séminaire SÊMAINÔ III (Husserl)(Lille, 2017-2018)

La première séance du séminaire Sêmainô :

Depuis les Modernes. Ontologies et phénoménologie des signes

aura lieu lundi 02/10/2017, STL, salle de séminaire (B1.663), 14h-16h

Claudio Majolino (Université de Lille / UMR STL), “Husserl et l’équivocité du signe. Retour sur le partage Anzeige/Ausdruck

Dans la Première Recherche logique, Husserl soutient qu’afin d’achever une théorie phénoménologique de la signification, il est nécessaire de commencer par la « distinction essentielle » entre signes expressifs et signes indicatifs. La notion de « signe » devra donc être considérée en tant que foncièrement équivoque. Nous essayerons de tracer la genèse historique de cette thèse, en remontant jusqu’à la théorie bolzanienne des signes et en la situant dans le contexte plus vaste de l’école de Brentano et sa confrontation avec Aristote. Cela devrait permettre de montrer (1) le rôle des considérations d’ordre sémiotique dans l’économie de la critique husserlienne du psychologisme et (2) l’importance de la thèse husserlienne de l’équivocité du signe en tant que critique de l’opinion très répandue selon laquelle « signe » est un terme univoque dont la structure se laisserait résumer par la formule soi-disant médiévale aliquid stat pro aliquo.

23 Mars 2017 : 10h-12h : séance 6 du Séminaire SÊMAINÔ I (Aristote)(Lille, 2016-2017)

STL, Lille, SALLE B1.663

Giuseppe Feola (Université de Lisbonne, Centro de Filosofia), « Declarative Linguistic Memory and the free play of imagination in Aristotle’s Psychology ».

Séminaire « Sêmainô I » : 26 janvier 2017, 10h-12h ANNULEE

 

ATTENTION:

LA SEANCE DU 26 JANVIER 2017 EST ANNULEE

PROCHAIN RDV SÊMAINÔ: LE 2 MARS

Séminaire SÊMAINÔ I (2016-2017) :

« La philosophie du langage d’Aristote :

nouvelles perspectives d’analyse textuelle et doctrinale »

Séance du Jeudi 26 janvier 2017, 10h-12h , salle B1.663 (STL)

Maria Michela Sassi (Université de Pise) : «Entre âme, voix et langage : une lecture croisée de De Interpretatione, 1,16a2-17a9 et De Anima II,8,420b5-421a3 ».

Séminaire « Sêmainô I » : 24 nov 2016, 10h-12h

Séminaire SÊMAINÔ I (2016-2017) :

« La philosophie du langage d’Aristote :

nouvelles perspectives d’analyse textuelle et doctrinale »

Séance du Jeudi 24 Novembre 2016, 10h-12h , salle B1.663 (STL)

Leone Gazziero (STL / ANR SEMAINO), « Lecture et analyse de textes (II) : De Interpretatione ».

Séminaire « Sêmainô I » : 29 sept. 16h-18h

Conférence

Francesco Ademollo (Università degli Studi di Firenze), « On the new Teubner edition of Aristotle’s De interpretatione »

Jeudi 29 septembre 2016, 16h-18h, salle B1.663 (STL)

dans le cadre du séminaire « Sêmainô I » (organisé par Leone Gazziero et Carla Di Martino)

Workshop « Σημαίνω α′ : Aristote et le langage », Lille, 15 et 16 juin 2016

Le 15 juin de 10h à 18h & le 16 juin de 10h à 13h
Salle F0.13 (008) de la Maison de la Recherche de Lille3

Organisé par Leone Gazziero (STL / ANR FNS SÊMAINÔ)

Programme  :

15 Juin 2016

10h00-10h10 : Accueil des participants et présentation du workshop (Leone Gazziero)

10h10-11h10 : Véronique Brière (Université Paris VIII): « Aristotelis Categoriae »

11h10-12h10 : Franco Lo Piparo (Università di Palermo): « Aristotelis De Interpretatione, 1 »

12h10-13h10 : Luca Gili (Université du Québec à Montreal): « Aristotelis De Interpretatione, 2-3 »

 

13h00-14h00 : Déjeuner

 

14h00-15h00 : Myriam Hecquet-devienne (Université de Lille):  « Aristotelis Sophistici Elenchi »

15h00-16h00 : Jean-Louis Labarrière (UMR 8061 « Centre Léon Robin »): « Aristotelis Parva Naturalia »

 

16h00-16h10 : Pause Café

16h10-17h10 : Michel Crubellier (Université de Lille): « Aristotelis De Anima, III, 7 »

17h10-18h10 : Silvia Fazzo (Università della Calabria): « Aristotelis Metaphysica, Δ, 7 »

 

16 Juin 2016

10h00-11h00 : Sylvain Delcomminette (Université Libre de Bruxelles): « Aristotelis Metaphysica, Γ, 4 »

11h00-12h00 : Annick Jaulin (Université Paris I): « Aristotelis Metaphysica, Z, 17 »

12h00-13h00 : Franco Trabattoni (Università Statale di Milano), « Aristotelis Etica Nichomaecha et Politica »

13h00-14h00 : Déjeuner

 

pour plus d’informations et pour télécharger le programme cliquez ici

Séminaire « Sêmainô I » : 3 nov 2016, 10h-12h

Séminaire SÊMAINÔ I (2016-2017) :

« La philosophie du langage d’Aristote :

nouvelles perspectives d’analyse textuelle et doctrinale »

Séance du Jeudi 3 Novembre 2016, 10h-12h , salle B1.663 (STL)

Leone Gazziero (STL / ANR SEMAINO), « Introduction à la philosophie du langage d’Aristote : le corpus dialectique et métaphysique » ; « Lecture et analyse de texte (I) : Sophistici elenchi e Politica ».