Archives mensuelles : février 2018

26 MARS 2018 : 14h-16h : séance 7 du Séminaire SÊMAINÔ III (Husserl)(Lille, 2017-2018)

La séance 7 du séminaire :

Depuis les Modernes. Ontologies et phénoménologie des signes

aura lieu lundi 26/03/2018, STL, salle de séminaire (B1.663), 14h-16h

Pierre-Jean Renaudie (Université Lyon III), “Réalisme sémantique et indexicalité phénoménologique »

La théorie de la signification présentée dans les Recherches Logiques engage la conjonction de deux thèses fondamentales que Husserl articule l’une à l’autre de façon originale : d’un côté, il s’agit d’accorder une très forte autonomie aux significations, en tant qu’unités idéales, à l’égard des actes du signifier ; mais cette autonomie de la signification ne remet nullement en question le rapport phénoménologique fondamental qu’entretiennent les actes du signifier à l’égard des actes intuitifs, seuls susceptibles de leur apporter (ou non) un remplissement, et de conférer ainsi aux significations une valeur de vérité déterminée. Signifier, en d’autres termes, c’est faire usage de significations idéales en s’inscrivant dans la perspective d’un remplissement intuitif possible. L’articulation de ces deux thèses définit les coordonnées du « réalisme sémantique » propre aux Recherches Logiques, reposant à la fois sur une défense de l’idéalité des significations et sur une théorie de la vérité fondée sur le concept phénoménologique de remplissement. C’est la raison pour laquelle on a aussi bien pu célébrer cette théorie en y découvrant un effort sans précédent pour marquer l’irréductibilité de la signification à l’intuition (Derrida) que la critiquer en y retrouvant l’empreinte délétère d’une théorie de la vérité comme adéquation (Brisart).

Or, dans un cas comme dans l’autre, cette conception de la signification semble difficilement s’accommoder du cas, pourtant central, des significations indexicales, c’est-à-dire des significations qui mettent en œuvre une référence inéliminable au contexte d’effectuation des actes du signifier. D’une part en effet, ce type de significations engage une part inéliminable d’indication qui semble remettre en question la pureté de l’expression de signification et l’autonomie de la signification exprimée. D’autre part, l’intelligibilité des significations indexicales semble requérir un remplissement non pas seulement possible, mais effectif : elles ne semblent pouvoir faire sens que dans la mesure où elles sont en quelque sorte déjà remplies.

Toute la question est de se demander si ces difficultés indiquent des limites indépassables de la théorie de la signification des Recherches Logiques, comme Husserl semble lui-même l’avoir pensé quelques années après leur parution. Le but de cette séance du séminaire sera de proposer une lecture de la 1ère Recherche permettant de donner un sens et une valeur positive à la conception de l’indexicalité que Husserl y développe. Nous nous appuierons à cet égard sur l’analyse de l’indexical auquel Husserl reconnait un privilège manifeste dans son traitement de l’indexicalité, à savoir le pronom de la première personne, et nous essayerons de montrer en quoi son analyse doit nous amener à relativiser le rôle que joue la question du remplissement à l’intérieur de la théorie husserlienne de la signification.

 

19 FEVRIER 2018 : 14h-16h : séance 6 du Séminaire SÊMAINÔ III (Husserl)(Lille, 2017-2018)

La séance 5 du séminaire :

Depuis les Modernes. Ontologies et phénoménologie des signes

aura lieu lundi 19/02/2018, STL, salle de séminaire (B1.663), 14h-16h

Daniele De Santis (Università Roma II), « Husserl against signs, or The many varieties of idealism ».

The seminar will explore and elaborate upon Husserl’s dismissal of the so-called “image” or “sign” theory of perception within the framework of his “genetic” phenomenology (1915-1920). In order to do so, we will first clarify in what such a theory actually consists by also relating it to Husserl’s conception of the very notion of sign, then we will try to explain in what sense, and to what extent, this “uncompromised” rejection is crucial for Husserl’s philosophical self-understanding, that is to say, for his comprehension of phenomenology as a new form of “idealism”.

 

Essential Bibliography

Husserliana: III/1, VI, VII, XIX/1, XIX/2, XXXVI, XXXVIII; Hua-Mat: IX

Gallerand A., Husserl et le phénomène de la signification (Vrin 2014)

Kant I., Critique of Pure Reason (2nd edition)

Kant I., Prolegomena to Any Future Metaphysics that Will be Able to Present itself as a Science

Russel, B., The Problems of Philosophy