Archives de catégorie : Colloques Genève

13-14 JUIN 2019 : Workshop « Logic and Grammar in Modern Philosophy », Genève

COLLOQUE SÊMAINÔ VI – PROJET INTERNATIONAL ANR/FNS 

INBEGRIFF – GENEVA SEMINAR FOR AUSTRO-GERMAN PHILOSOPHY

Uni Bastions, sale B214

13 et 14 juin 2019, Université de Genève

Organisé par : H. Leblanc (SÊMAINÔ, Genève)

Contact : helene.leblanc@unige.ch

PROGRAMME : ici

PRESENTATION DES TRAVAUX:

Quel est le rapport entre logique et grammaire ? Poser cette question c’est d’abord prendre acte d’une rivalité disciplinaire et du rapport de l’une et de l’autre science (ou art), à la philosophie. C’est ensuite s’interroger sur le rapport entre langage et pensée, et questionner la possibilité d’une grammaire générale, ou universelle, qui pourrait en découler. C’est enfin tenter d’élucider le rapport des mots et des idées aux choses, et à notre capacité de connaître ces dernières, qu’elle soit conditionnée ou non par leur possible généralité.

Entre le strict parallélisme où le langage est le simple reflet de la pensée, et la radicale séparation, au sens où les catégories grammaticales n’ont rien à voir avec les catégories logiques, une multitude de positions intermédiaires s’intercalent. Si à ce sujet un médiéviste pensera évidemment à la grammaire dite spéculative des Modistes, si d’un autre côté, un linguiste contemporain sera porté à citer le nom de Noam Chomsky, le présent colloque se donne pour objet un arc temporel intermédiaire à ces deux pôles. Du XVIIe au début du XXe siècle, on s’attachera ainsi à caractériser une modernité philosophique entendue dans un sens très large, d’Antoine Arnauld et des auteurs de Port-Royal, à Anton Marty et Edmund Husserl. 

Les deux premières années du projet FNS/ANR Genève – Lille « Sêmainô – archéologie différentielle du signe linguistique », ont été consacrées à la philosophie ancienne et médiévale (2015-2017). Ces deux dernières années (2018-2019) sont dédiées à la réflexion moderne et contemporaine sur les signes et le phénomène de la signification en général. Après un colloque lillois sur les phénoménologies des signes (3-4- décembre 2018), ces deux journées sur la période moderne sont organisées à l’Université de Genève.